En 1952, deux chercheurs britanniques, Richard Doll et A. Bradford Hill publient les résultats de quatre ans de recherche. Leur étude porte sur 1 465 malades atteints du cancer du poumon, comparés au même nombre de malades de même âge, sexe et région, atteints d’autres maladies. Ils concluent que l’incidence du cancer du poumon est nettement plus grande chez les fumeurs, et encore plus chez les gros fumeurs.

Les premiers avertissements sanitaires font leur apparition dans les années 60. En Amérique, les autorités sanitaires publient un rapport de 387 pages, dans lequel elles déclarent : «Fumer présente un risque pour la santé suffisamment important pour que les Etats-Unis prennent les mesures nécessaires pour y remédier».

En France, le monopole de la culture est supprimé dès 1970. Puis, en 1976, une loi connue sous le nom de Loi Veil, constitue une des premières réglementations européennes touchant à l’ensemble des aspects de la commercialisation des produits du tabac : forte limitation de la publicité, avertissements sanitaires obligatoires sur les paquets, procédures de vérification des taux de goudrons et nicotine, publication d’une liste d’additifs autorisés…

La même année, une autre loi dite « d’aménagement du monopole » supprime le monopole d’importation et de commercialisation en gros, détenu par la Seita, pour les tabacs manufacturés provenant des Etats membres de la CEE. Il ne reste qu’un monopole de fabrication, qui sera lui-même supprimé en 1995 lors de la privatisation de la Seita, et un monopole de la vente au détail détenu par le Ministère de l’Economie et du Budget qui l’exerce toujours au travers du réseau des buralistes.

En 1991, une nouvelle loi, connue sous le nom de Loi Evin, vient durcir les dispositions de la loi Veil : interdiction totale de la publicité sauf sur le lieu de vente et dans certaines revues professionnelles, interdiction de fumer dans les lieux fermés et couverts accueillant du public et les lieux de travail, extension des avertissements sanitaires, limitation des taux de goudrons, interdiction de prendre en compte le prix du tabac pour le calcul de l’indice des prix à la consommation.

Depuis, les législations en France, en Europe et à travers le monde n’ont pas cessé de se durcir à l’égard du tabac et des fumeurs.


Page mise à jour le 01/02/2011 16:56:01 GMT