À nos yeux, notre marketing doit être responsable et honnête. C'est pourquoi nous avons développé les International Marketing Principles (IMP). Nos quatre grands principes sont les suivants :

  1. Notre marketing ne sera pas mensonger quant aux risques posés par la cigarette.
  2. Nos activités de marketing concerneront uniquement les fumeurs adultes.
  3. 3 Nous ne tenterons pas d’influencer les consommateurs dans leurs décisions de fumer et sur le nombre de cigarettes qu’ils veulent fumer.
  4. 4 Les consommateurs sauront sans équivoque que la publicité provient d’un fabricant de cigarettes et qu’elle a pour but d’encourager la vente de nos marques.
1. Notre marketing ne sera pas mensonger quant aux risques posés par la cigarette.

Pourquoi est-ce important ?
Vu que fumer nuit à la santé, il est extrêmement important de ne pas tromper les consommateurs sur les risques sanitaires impliqués.
Comment ce principe se traduit-il concrètement ?
Toutes nos déclarations promotionnelles seront honnêtes et ne prêteront pas à confusion quant aux risques sanitaires posés par la cigarette.
L’ensemble de nos publicités et de nos emballages porteront des avertissements de santé clairement visibles et lisibles.

Règles

1.1 Les déclarations de nos publicités et messages commerciaux sur les performances et les propriétés fonctionnelles des produits de tabac devront être vérifiées par la recherche scientifique, technique ou par les groupes de consommateurs.

1.2 Toutes nos publicités (matériels promotionnels compris) doivent afficher un avertissement de santé clairement visible, lisible et non détachable lors d’une utilisation normale. L’avertissement de santé doit reprendre les termes dictés par la législation locale ou bien, en l’absence de règle locale, reprendre les termes que la législation locale impose sur les paquets. L’avertissement doit occuper au moins 10 % de la surface totale de la publicité. S’il n’existe pas d’avertissement de santé légal pour les paquets, les sociétés du Groupe doivent suivre la « Politique concernant les avertissements de santé sur les emballages de cigarettes » de 2010.

1.3 L’emplacement de l’avertissement de santé doit être approprié au support, par exemple :

  •  Lorsque le support contient des animations (par ex. vidéo), l’avertissement de santé doit être présenté de sorte que le consommateur le voit dans des conditions de visionnement normales, par exemple :
    • Les vidéos conçues pour des visionnements individuels doivent diffuser l’avertissement de santé au début de la présentation.
    • Lorsque les visionnements s’adressent à des groupes (dans un environnement où l’âge est certifié), un avertissement de santé permanent sera apposé à côté de l’écran ou bien un avertissement de santé sera intégré dans l’image, pendant toute la durée de la vidéo.
  • En ce qui concerne les matériaux audio, l’avertissement de santé doit être diffusé de manière claire au début de la présentation. 
  •  Dans la publicité sur Internet, l’avertissement de santé doit figurer sur toutes les pages portant une marque de cigarettes.

1.4 Tous les emballages (paquets et cartouches, à l’exception des cartouches transparentes qui permettent de voir l’avertissement de santé des paquets) des cigarettes, tabac à rouler et papiers de cigarette (y compris les illustrations de paquet utilisées dans la publicité) présenteront des avertissements de santé clairement visibles. Pour avoir des informations détaillées, merci de consulter la « Politique concernant les avertissements de santé sur les emballages de cigarettes » de 2010.

1.5 Tout couvercle de paquet de cigarettes (sauf s’il est transparent) ou toute boîte de cigarettes fournie au titre d’article promotionnel (avec marque ou sans marque) doit porter un avertissement de santé.


2. Nos activités de marketing concerneront uniquement les fumeurs adultes.

Pourquoi est-ce important ?
Selon nous, les jeunes ne devraient pas fumer.
Comment ce principe se traduit-il concrètement ?
Toutes nos communications / publicités destinées aux consommateurs viseront et seront conçues pour des fumeurs adultes.

Règles

2.1 Toutes les publicités doivent s’adresser aux fumeurs adultes et – à l’exception des cas stipulés à la fin de la sous-section 2.1 – l’âge de ces fumeurs adultes doit avoir été certifié.

  • Le contrôle de l’âge peut s’effectuer selon diverses méthodes ; il doit prendre en compte les variations locales liées au niveau d’instruction, aux facteurs socioculturels et à la technologie.
  • Le contrôle de l’âge doit être fiable ; demander simplement aux consommateurs de cocher une case disant « cliquez ici pour confirmer que vous êtes majeur » ou utiliser une méthode similaire ne suffit pas.
  • Le processus du contrôle de l’âge doit être terminé avant de diffuser des contenus montrant des marques.
  • Exemples de méthodes appropriées pour certifier l’âge :
    • En face à face
      • Vérification visuelle
      • En cas de doute, contrôle de la photo de la pièce d’identité (passeport, permis de conduire, carte d’identité, etc.).
    • Contrôle de l’âge à distance
      • Photocopies des documents certifiant l’âge
      • Contrôle de l’âge par webcam (image du consommateur tenant sa pièce d’identité devant la caméra)
      • Contrôle de conformité avec des bases de données commerciales ou des pouvoirs publics.
  • Si les pouvoirs publics ont mis en place une méthode de certification de l’âge homologuée, il faut avoir recours à cette dernière.
  • Des accès multiples (par ex. à un site Internet) peuvent être accordés au consommateur au moyen d’une pièce d’identité ou d’un mot de passe.
  •  En ce qui concerne la publicité extérieure, sur les points de vente et dans la presse, il est impossible de certifier l’âge selon les méthodes décrites ci-dessus. Dans ce cas, comme pour tous les autres modes publicitaires, nous prendrons toutes les précautions raisonnables pour éviter de tenter les jeunes.

2.2 Aucune publicité ne sera destinée aux jeunes. Par exemple :

  • Toutes les personnes qui figureront dans les matériaux publicitaires devront avoir au moins 25 ans et ne pas paraître plus jeunes.
  • Nous ne placerons pas d’affiches extérieures dans un périmètre de 100 mètres d’un établissement scolaire.
  • Nous ne ferons pas de publicités dans les magazines dont les lecteurs ne sont pas composés avec certitude (étude, statistiques de lecture ou assimilé) au moins de 75 % d’adultes.
  • Nous ne ferons pas de publicités sur les couvertures de magazine.
  • Nous ne produirons ni ne distribuerons des vêtements ou sacs portant une de nos marques commerciales au titre d’articles promotionnels.
  • Nous ferons de la publicité sur Internet uniquement si nous savons que l’accès est réservé aux adultes certifiés. Cette règle couvre les pages de connexion qui doivent également être exemptes de publicité et de nom de marque. Toutefois, ces pages peuvent fournir aux utilisateurs des informations sur la nature de la page en utilisant une typographie normale.
  • Nous ne ferons pas de publicité dans les cinémas sauf si le film est réservé aux adultes ou s’il y a des raisons de penser que le film est limité à un public adulte.
  • La sponsorisation ou les événements promotionnels doivent être limités aux événements dont nous avons la certification que le public se composera exclusivement d’adultes. La télévision, la radio, Internet et autres media similaires ne devront présenter ce type d’événements au public qu’autre titre d’actualités.
  • Les activités promotionnelles seront conçues pour attirer les adultes et, si elles ont lieu dans des lieux publics, elles ne seront autorisées qu’aux participants dont l’âge a été certifié ; par ailleurs, elles devront minimiser leur contact avec les jeunes.
  • Les publicités qui font appel à des animations devront être diffusées de manière à minimiser leur contact avec les jeunes.
  • Les échantillons doivent être remis uniquement aux fumeurs adultes, dans des situations où l’âge a été certifié pour minimiser leur contact avec les jeunes. Les bénéficiaires d’échantillons doivent accepter de recevoir des échantillons. Cette règle s’applique également aux échantillons envoyés par la poste.

3. Nous ne tenterons pas d’influencer les consommateurs dans leur décision de fumer ni sur le nombre de cigarettes qu’ils veulent fumer.

Pourquoi est-ce important ?
Notre rôle est de gagner des parts de marché, pas d’influencer les décisions du public de fumer ni sur le nombre de cigarettes qu’ils fument. Les personnes qui veulent fumer moins ou arrêter de fumer doivent le faire.
Comment ce principe se traduit-il concrètement ?
Nous ne tenterons pas d’influencer les consommateurs dans leur décision de fumer ni sur le nombre de cigarettes qu’ils veulent fumer, et nous n’empêcherons pas les fumeurs d’arrêter de fumer.
Nous ne présenterons pas le fait de fumer comme une activité qui augmente la popularité ou les chances de réussite.

Règles

3.1 Les messages publicitaires ou commerciaux ne doivent pas :

  • suggérer que la majorité des gens consomment des produits à base de tabac ;
  • mettre en scène une célébrité ;
  • être cautionnés, implicitement ou explicitement, par une célébrité ;
  • suggérer que le fait de fumer améliore les conditions suivantes :
    • la réussite sportive ou la forme physique
    • la popularité ou la réussite sociale
    • la réussite professionnelle
    • l’attrait sexuel.

3.2 Tout en reconnaissant que la vente de cigarettes à l’unité est une réalité dans de nombreux pays où nous sommes présents, nous n’y apportons pas d’appui commercial et n’encourageons pas les commerçants à vendre des cigarettes à l’unité.

Il est autorisé de communiquer les prix à l’unité, mais ce message doit porter l’avertissement de santé et le prix, sans mentionner d’autres marques que celle indiquée dans une typographie normale, le tout en noir et blanc.

3.3 Nous vendrons exclusivement des cigarettes dans des paquets contenant au moins dix cigarettes (ou bien l’équivalent en tabac fine coupe).

Toutefois, dans certaines circonstances, les paquets contenant moins de dix cigarettes pourront être acceptés. Par exemple si :

  • En présence des conditions évoquées dans la Règle paquet 5+.
  • Le prix d’un petit paquet d’un produit de luxe est égal ou supérieur au paquet le moins cher, taxes de douane comprises, de 20 cigarettes disponible sur le marché.

Le commerçant en bout de chaîne qui estime que des paquets de moins de dix cigarettes peuvent se justifier doit obtenir l’autorisation de leur Équipe dirigeante locale puis la validation de l’Audit régional et du comité CSR avant de mettre le paquet en vente sur leur marché.



4. Les consommateurs sauront sans équivoque que la publicité provient d’un fabricant de cigarettes et qu’elle a pour but d’encourager la vente de nos marques.

Pourquoi est-ce important ?
Étant donné que nous vendons un produit nuisible et controversé, il est crucial que les consommateurs sachent clairement quand ils se trouvent en présence d’une action publicitaire liée au tabac.
Comment mettre ce principe en pratique ?
Nous ne nous lançons pas dans des activités de marketing cachées qui déguisent la source du message publicitaire ou le fait que ces activités ont pour but de promouvoir une marque de tabac.


Règles

Engagement des consommateurs

4.1 Toute personne représentant BAT et engagée sous contrat pour entrer en relation avec les consommateurs doit toujours faire savoir qu’elle travaille pour le compte d’une entreprise de cigarettes. Toutefois, cette règle ne s’applique pas sur le point de vente où on part du principe que les consommateurs savent que les messages qui font référence à des produits ou marques de tabac revêtent un caractère promotionnel.

Placement de produits

4.2 Il n’y aura pas de paiement direct ou indirect en contrepartie de placements de marques de tabac dans des films, des émissions de télévision, des productions théâtrales, des jeux d’ordinateur ou loisirs assimilés.

4.3 Il n’y aura pas de paiement direct ou indirect versé aux médias pour couvrir un événement sponsorisé ou promotionnel.

Publicité virale et cachée

4.4 Nous n’entreprendrons pas de marketing viral sur des réseaux en-ligne accessibles à tous ou sur d’autres réseaux numériques où il est impossible de contrôler l’intégrité des messages et des destinataires accessibles.

4.5 Nous n’entreprendrons pas de publicité « cachée » (campagne à énigme, mobilisation éclair, etc.) sauf s’il est parfaitement clair que l’activité est une publicité pour des cigarettes (par ex. en utilisant des avertissements de santé). A moins que ce type d’activité ait lieu sur les points de vente ou à l’extérieur (où il est impossible de certifier l’âge), le public visé doit être limité aux fumeurs adultes dont l’âge a été certifié.

Annexe : définitions des termes employés

PDF: definitions - definitions (18 kb) Ouvre une nouvelle fenêtre


Page mise à jour le 04/02/2013 14:00:24 GMT