Le cancer du poumon:

Les études statistiques montrent une forte corrélation entre la consommation de tabac et la fréquence du cancer du poumon, l'incidence étant toujours plus forte chez les gros fumeurs, surtout s'ils fument depuis longtemps et s'ils fument des cigarettes sans filtre. On évalue à 10-15% le pourcentage de gros fumeurs qui contractent un cancer du poumon. Et les études statistiques montrent une très forte corrélation entre la consommation de tabac et le cancer du poumon, puisque les fumeurs représentent 90% des malades qui en sont atteints.

S'ils s'arrêtent de fumer, les fumeurs voient le risque décliner, selon leur propre histoire de consommation. On estime que le taux de risque d'un ancien fumeur se rapproche de celui d'un non fumeur après environ 10 années d'abstinence.

Les maladies pulmonaires chroniques:

Il s'agit principalement de la bronchite et de l'emphysème, dont la fréquence est comparable à celle du cancer. D'autres facteurs de risque ont été identifiés, là aussi statistiquement moins importants.

En s'arrêtant de fumer, les fumeurs ralentissent la progression de la maladie si elle est déclarée. Si elle ne l'est pas, le risque chez les anciens fumeurs reste supérieur à celui des non fumeurs, mais est moins élevé que chez ceux qui continuent à fumer.

Les maladies cardio-vasculaires:

Concernant les maladies coronariennes, les autorités médicales considèrent que le cholestérol, une pression artérielle élevée, l'obésité et le manque d'exercice sont des facteurs de risques aussi importants que la consommation de tabac, le cumul de plusieurs facteurs accroissant les risques.

Fumer pendant la grossesse:

Rappelons que les femmes enceintes ne devraient pas fumer, puisque de nombreuses études ont conclu à des naissances de bébés de petit poids lorsque les femmes fument pendant leur grossesse, et que d'autres études ont rapporté que le tabagisme pendant cette période pouvait contribuer, parmi d'autres facteurs, à des naissances prématurées, des enfants mort-nés, des fausses couches, et une augmentation de la mortalité infantile.

Autres risques:

Les études indiquent l'apparition plus fréquente chez les fumeurs d'autres maladies : attaques cérébrales et cardiaques, problèmes de circulation du sang, cancers de la gorge, de la bouche, de la vessie, de l'estomac et des reins, notamment. Leur fréquence varie en fonction de la nature de la maladie, des groupes de population et des pays considérés.


Page mise à jour le 01/02/2011 16:56:44 GMT